MCA doit respecter les salariés et ses engagements!

MCA doit respecter les salariés et ses engagements! dans Annick Mattighello scan


Archives pour la catégorie Annick Mattighello

Donnons les moyens aux collectivités de leurs actions

Pour bien lire,cliquez sur l’article:

Donnons les moyens aux collectivités de leurs actions dans Annick Mattighello tribune-agglo-220x300

 

 

 dans Annick Mattighello P1010615-300x225P1010629-300x225 dans Arnaud BeauquelP1010600-300x225 dans Avenir JeumontP1010606-300x225 dans Dominique SaletesP1010582-300x225 dans Jeumont AvenirIMG_5728-300x200 dans Jeumont familles

 P1010619-300x225 dans Jeumont solidaire

La traditionnelle journée à la mer organisée par les communistes du Nord permet à des milliers de familles de profiter d’une journée de détente, dans un contexte social dégradé où un Français sur deux ne peut partir en vacances.

Ce jeudi 23 août 2012, ce sont près de 150 personnes de Jeumont  avec parmi elles de nombreux enfants, qui ont pris le bus dans la joie et la bonne humeur pour se rendre à Malo-les-Bains.

Cette journée placée sous le signe de la détente et de la fête permet de faire vivre des vacances d’été à des familles qui n’y ont pas accès.

Cette initiative visant à défendre le droit aux vacances, le bonheur et la dignité, est aussi l’occasion de revenir sur l’actualité politique et sociale, avec au centre de celle-ci notamment la ratification du pacte budgétaire européen et la question de l’emploi.

Le moins que l’on puisse dire est que cette opération à forte dimension humaine a cette année encore rencontré un vif succès.

Cela fait chaud au cœur de voir tous ces enfants pouvoir découvrir les joies de la mer et des vacances, de surcroît quand on sait combien les familles du Nord  et du bassin de la Sambre font face aujourd’hui à d’importantes difficultés.

Ce bonheur inaccessible pour beaucoup que constituent les vacances devrait être un droit tant celles-ci sont un moment privilégié durant lequel enfants et parents peuvent, au milieu des difficultés, se retrouver et prendre du temps pour vivre ensemble, se reposer, se distraire.
Sachant l’intérêt que vous portez à ces questions et persuadé que vous n’hésiterez pas de communiquer ces éléments à vos amis,

Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, Cher(e) Ami(e), en l’assurance de mes salutations les meilleures.

Les vacances un droit pour tous

 

 

 

Les vacances un droit pour tous dans Annick Mattighello p10009411.vignette1 dans Arnaud Beauquel

Jeudi 23 août 2012…. Tous à Malo-les-Bains !

 

LES VACANCES… UN DROIT !

Tarifs
Adultes : 10 € – Enfants moins de 12 ans : 5 € – Enfants moins de 3 ans : 2 €

Pour s’inscrire tel: 06.48.20.79.84

 

 Bus de Jeumont :

  Horaires  :

  • 6 H 10 : Collège Charles de Gaulle de Jeumont
  • 6 H 15: Hôtel de ville de Jeumont


 dans Annick Mattighello Scan

Annie Dubois fille de Willy Dubois une rencontre d’exception lors d’une manifestation

Ce n’est pas aux peuples de payer la crise

 

Annie Dubois fille de Willy Dubois une rencontre d’exception lors d'une manifestation  dans Annick Mattighello BILD0187-300x225BILD0186-300x225 dans Arnaud Beauquel

willydubois dans Avenir Jeumont

MONSIEUR   Willy DUBOIS

est né le 15 juillet 1912 à Bousignies-sur-Roc. Il vient habiter Jeumont en 1922. Après de brillantes études à l’école complémentaire de Jeumont, il entre à l’É­cole Normale de DOUAI en 1928 et il devient Instituteur.

En 1931, dès sa sortie de l’École Normale, il adhère aux Jeunesses Communistes, puis au Parti Commu­niste en 1937.

Rapidement il devient responsable de l’éducation à la Fédérationdu RC.F. Il part comme volontaire dans l’Armée Républicaine Espagnole. Il est affecté à la brigade « La Mar­seillaise » du Bataillon « Commune de Paris » des Brigades Inter-natio-nales.

En juillet 1938, lors du pas­sage de l’Ebre, une balle lui traverse l’épaule et il doit être envoyé à l’hô­pital de Barcelone. Marié en avril 1939,  il est mobilisé en août. En 1940,  sa femme est emprisonnée.

Willy DUBOIS, prisonnier de guer­re, est emmené à FOURCHAM-BAULT, près de Nevers. Il s’évade en septembre 1940 et il commence alors son activité illégale contre l’occupant nazi. Des rafles de diri­geants communistes ont déjà eu lieu. On vient l’arrêter chez lui, mais il réussit à échapper aux investiga­tions des policiers.Désormais, va commencer pour lui la vie clandestine, sa fille,Annie Dubois a tout juste trois semaines.

Dès lors, son action patriotique n’a pas de répit. Responsable local F.T.P.F., il cède son poste à André PIERRARD et il devient Responsable Départemental des F.T.P.F. dans le Pas-de-Calais.

Pourtant,la Gestapo resserre ses filets : arrêté le 21 janvier 1943 à Arras, il est condamné par la Cour.

 

 

MON ECOLE J’Y TIEND

 

image7.pngimage6.pngimage8.png

 

image5.png

image9.png

 

2715photointroportrait.jpg 

 Dans la foulée des autres formations politiques, le Parti communiste Sambre-Bavaisis a lui aussi fait le point sur ses actions, passées et à venir, à l’occasion de sa rentrée, courant septembre. «On continue à se battre», clame Arnaud Beauquel, secrétaire de la section et conseiller municipal à Jeumont.
Se battre dans divers domaines, tels que l’éducation, «une de nos priorités. L’école, c’est un investissement à long terme. Il faut arrêter de supprimer des postes d’enseignants et faire en sorte que par un encadrement adapté, tous les enfants aient les mêmes chances de réussir».

Localement, Arnaud Beauquel «regrette que l’école Willy Dubois de Jeumont ne soit pas reconstruite aux normes haute qualité environnementale. C’est peut-être un peu plus cher, mais on le récupère largement par la suite sur les consommations d’énergie». Pour lui, il s’agit de penser «grands projets pour grand

Malo 2011 : Une initiative réussie ! plus de 130 personnes à Jeumont!

img5717.jpgp1000941.jpg 

Dans la presse (La Voix du Nord) :

POLITIQUE | Hier, 5 500 personnes ont déferlé à Dunkerque. Pour la plage, mais

aussi pour la rentrée politique des communistes du Nord.

« Le meeting, on n’y va pas. Ça fait dix ans qu’on vient, il y a trop de monde,

alors va se contenter de la plage.

 

» Irène, 78 ans, de Somain, a le sourire aux lèvres. La 23e Journée à la mer des communistes du Nord,

elle l’attendait avec impatience. « J’ai pris le bus avec mes amies, aujourd’hui c’est journée détente. »

Onze heures, à Malo-les-Bains. Quelque 5 500 personnes, venues de tout le département, descendent

des bus, investissent la digue et les abords de la salle de spectacles du Kursaal.

« On est là pour faire bouger les choses. On ne gagnera pas par la rue, mais par la politique », lance Paul,

45 ans, de Wattrelos, drapeau rouge sous le bras. Dans le Kursaal, un bon millier de personnes, militants

pour la plupart, écoutent Fabien Roussel, secrétaire fédéral du Nord du PCF, pour la rentrée politique du parti.

« Ouvrons le débat, avant que la règle d’or ne signe notre soumission aux financiers !

Exigeons de vraies mesures, pas celles annoncées mercredi, qui font le jeu des “mégariches” », lance-t-il,

avant d’entonner L’Internationale. Des pétitions sont signées. Rassemblées, elles seront déposées à

l’Assemblée nationale. Midi. Fin du meeting, place à la plage.

« Pour nous, cette journée, c’est aussi et surtout l’occasion d’aller à la mer, on y va une fois par an ! »,

lance Frédérique, 39 ans, les pieds dans le sable. Coiffeuse, elle est venue de Lille avec ses enfants.

« On ne part jamais en vacances, alors pour deux euros, j’ai foncé. »

À Malo-les-Bains, la plage était couverte par les familles, venues des quatre coins du département.

Le meeting a, lui, rassemblé un millier de personnes.

L’Humain d’abord!

 

http://www.pcf.fr/7379 

 

 

image1.png 

image12.png

12345...12

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus