« Pour une véritable politique éducative »

Les écoliers ont découvert les nouvelles dispositions concernant les rythmes scolaires. Disons-le tout net, nous ne pouvons approuver cette réforme telle qu’elle a été conçue. Une réflexion beaucoup plus large était nécessairepour repenser l’école afin qu’elle retrouve son rôle essentiel : permettre à tous les enfants, quelle que soit leur origine sociale, de s’émanciper et d’accéder à un meilleur avenir. La mise en place des TAP, dont le financement doit être assuré par les collectivités locales, ne peut qu’accroître les inégalités entre celles-ci.

L’état augmente les charges des communes tout en diminuant leurs moyens d’une manière drastique. Dans ces conditions, se prononcer pour ou contre le projet de la municipalité dans ce domaine n’avait aucun sens, c’est pourquoi nous nous sommes abstenus lors du dernier conseil municipal.

La baisse massive des dotations, aura de graves conséquences sur la qualité des services à la population et sur l’investissement local avecd’inévitables répercutions sur la croissance et l’emploi. L’Association des Maires de France demande un « réexamen du plan de réduction des dotations » et nous proposerons en conseil municipal le vote d’une motion de soutien.

D’une manière générale, le gouvernement continue son absurde politique d’austérité qui mène notre économie droit dans le mur avec son lot de malheurs pour la plupart de nos concitoyens.

Pourtant, notre pays, cinquième puissance mondiale,ales moyens et le devoir de mener une politique ambitieuse notamment dans le domaine éducatif.

Arnaud Beauquel, pour le groupe « l’humain au cœur de Jeumont »

 

 


Autres articles

Répondre

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus