La Stibus s’offre quatre nouveaux bus

http://www.lasambre.fr/actualite/La-Stibus-s-offre-quatre-nouveaux-bus-1613.html 

1613photo1snap.jpg 

Le Syndicat mixte du Val de Sambre a investi 8 millions d’euros dans la rénovation de son parc. Les nouveaux engins sont à la pointe de la technologie.
C’est avec enthousiasme et fierté que le président du Syndicat mixte du Val de Sambre (SMVS) Michel Lo Giaco a inauguré les quatre nouveaux véhicules de la Semitib (nom juridique de la Stibus), mercredi 15 septembre, en compagnie du président de la Semitib Bernard Baudoux et le président de la commission transports au SMVS, Arnaud Beauquel. Les quatre bus flambant neufs étaient présentés durant la symbolique journée du transport en commun, au cours de laquelle il était possible de voyager pour 1 euro.
Ces quatre «BHSN», pour «bus à haut niveau de service», comportent «tous les aménagements informatiques performants pour l’information des voyageurs, tous les équipements pour permettre aux personnes handicapées de prendre le bus dans les meilleures conditions possibles», annonce le SMVS. Autre avantage, ces véhicules sont dotés de moteurs Euro V, technologie parmi les moins polluantes du monde. 15 autres bus en 2011.
Cet effort de modernisation se poursuivra l’année prochaine, avec l’acquisition de 15 autres BHNS en 2011 (10 au printemps et 5 en septembre). Tous seront équipés de caméras de vidéosurveillance, systèmes qui ont déjà permis de «faire baisser les dégradations de 50% en quatre ans», précise le SMVS.
La Stibus dispose actuellement de 70 bus dont 30% récents, et transporte 15 600 voyageurs par jour. L’objectif étant de «proposer une alternative toujours plus crédible à la voiture, souligne Bernard Baudoux : 50% des usagers de la Stibus sont des «captifs» », jargon désignant les personnes ne disposant pas de moyen de transport personnel.
Deux des quatre nouveaux bus sont articulés (coût du modèle : 480 000 euros), les deux autres sont standards (340 000 euros).
Les BHNS de 2011 auront quant à eux un look plus futuriste avec un nez allongé, comme les tramways. Coût total de la rénovation du parc : 8 millions d’euros.

Paul Robion


Archive pour septembre, 2010

L’Humanité du 23 septembre au cœur des manifestations pour les retraites

assezsarkonousnelcheronspas.jpgAlors qu’une majorité de Françaises et de Français n’en veulent pas, Sarkozy et les députés UMP ont utilisé la force pour faire passer à l’Assemblée nationale leur « réforme » sur les retraites. La droite, le MEDEF et même le Front national sautent de joie. A l’inverse, les syndicats unis sont déterminés à faire céder le gouvernement. « Le débat ne s’arrête pas avec le vote de l’Assemblée nationale » précise François Chérèque, secrétaire général de la CFDT.« Sur la retraite à 60 ans, nous irons jusqu’au bout » déclare Bernard Thibault, secrétaire général de la CGT.

Le 23 septembre, journée nationale de grèves et des manifestations, comptera pour imposer le droit à la retraite à 60 ans à taux plein.

Le Parti communiste amplifie sa campagne de mobilisation. Une carte postale a été édité. Il suffit de l’envoyer au Président de la République : Nicolas Sarkozy en a déjà reçu 45 000. Puisque c’est gratuit d’écrire à l’Elysée, profitons-en

Manifestation du 7 septembre

http://www.dailymotion.com/video/xeq4hs

L’emploi, la priorité entre toutes pour le Parti communiste

lemploilaprioriteentretoutespour636052.jpg 

 

Samedi soir, le secrétaire de la fédération Nord du Parti communiste français a délaissé quelques heures le stand du PCF, à la braderie de Lille, pour rejoindre Louvroil. Fabien Roussel était aux côtés d’Arnaud Beauquel, secrétaire de la section communiste Sambre-Bavaisis, au château Boch à Louvroil, pour le traditionnel repas de rentrée. Et les deux responsables, à leur niveau respectif, sont d’accord sur un point : « Il faut mettre l’accent sur l’emploi, c’est l’essentiel des préoccupations des Français aujourd’hui », comme l’a avancé Fabien Roussel. Le secrétaire de section en est lui tout aussi convaincu, rappelant les entreprises en difficulté localement : Escanor, la cartonnerie de Jeumont… où « on assiste à une vraie casse de l’emploi et une évasion de notre savoir-faire ». Face à cela, « c’est le MEDEF pour qui les charges ne cessent de diminuer (…) Alors aujourd’hui en France, pour payer moins d’impôts, soyez plus riches ! » Toujours du côté des patrons, « parmi ceux qui bafouent les lois de la République », Fabien Roussel cite le groupe Total qui « fait tout » pour ne pas rouvrir la raffinerie des Flandres ». « Si l’on perd la bataille de l’emploi, l’avenir sera encore plus incertain », pour le secrétaire départemental. L’emploi, la retraite… « ce sont des combats à mener ensemble », invite Fabien Roussel. Et pour « se battre », Arnaud Beauquel en appelle à la mobilisation ce mardi : « Nous devons être nombreux dans la rue pour la retraite à 60 ans et à taux plein car c’est aussi la possibilité pour un jeune d’avoir du travail. Et ensuite pour défendre notre Sécurité sociale. » Mardi, le cortège partira de Jeumont à 8 h 45, pour rejoindre (en bus) la manifestation à Lille à 13 heures. Autre rendez-vous, plus festif celui-là : la section organise un bus ce samedi 11 septembre, pour la Fête de l’Humanité (départ 6 heures de Jeumont, arrêts prévus à Maubeuge, Louvroil et Aulnoye-Aymeries). • M. C. H.

Le 7 Septembre Tous ensemble à partir de 8h45 place du marché de Jeumont

dessinretraitept.jpg

 

 

 

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus